Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

samedi 31 mars 2012

Le réveil des volontaires

« Révélation de Jésus-Christ.
Cette révélation, Dieu l’a confiée à Jésus-Christ pour qu’il montre à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt ; et Jésus-Christ, en envoyant son ange, l’a fait connaître à son serviteur Jean. En tant que témoin, celui-ci a annoncé la Parole de Dieu que Jésus-Christ lui a transmise par son propre témoignage : il a annoncé tout ce qu’il a vu. Heureux celui qui donne lecture des paroles de cette prophétie et ceux qui les entendent, et qui obéissent à ce qui est écrit dans ce livre, car le temps est proche. » (Apocalypse 1 : 1 à 3 Semeur)

Jésus est le témoin digne de foi, le premier-né d’entre les morts et le souverain des rois de la terre.

« Jésus nous aime, il nous a délivrés de nos péchés par son sacrifice, il a fait de nous un peuple de rois, de prêtres au service de Dieu, son Père : à lui donc soient la gloire et le pouvoir pour l’éternité ! Amen. » (Apocalypse 1 : 5 et 6 Semeur)
Dieu nous dévoile ce qui arrivera d’une manière soudaine, et ce qui, en définitive, a déjà commencé dans ces temps où nous sommes.

Est heureux celui qui donne lecture de cette parole prophétique, car c’est là un appel que Dieu lance par Jésus-Christ.

Est heureux celui qui entend et qui obéit à ce qui est dévoilé de la part de Dieu par Jésus-Christ, le premier-né d’entre les morts.

Remarquons tout de suite ce que Jean nous écrit :
« Il a fait de nous un peuple de rois », et non « Il va faire de nous un peuple de rois ».
Tout comme il est écrit :
« Il nous a délivrés » et non « Il va nous délivrer ».

Jésus a tout accompli. La vie promise par Dieu est désormais accessible à tous ceux qui s'unissent à Jésus-Christ dans sa gloire.
Chacun d'entre nous est invité à prendre possession de ce qui a été réalisé par Christ et en Christ.

Chacun d'entre nous est invité à prendre position dans ce qui nous a été offert par pure grâce.
Ainsi, naître à cette vie nouvelle en Jésus-Christ, c’est accéder à la présence vivante de Dieu, et vivre une réelle transformation de gloire en gloire.

Nous avons la mission d’être, sur la terre comme au ciel, des témoins de son règne, de son pouvoir, de sa puissance, de son autorité sur les œuvres de ténèbres.

Jésus est le Souverain des rois de la terre. Il est assis dans la gloire et avec lui siègent les rois de la terre. (Éphésiens 2 : 6).
Or, il a fait de nous un peuple de rois. Un peuple, dont chaque personne, née de nouveau, peut entendre en son cœur la Parole du Seigneur, et obéir à ce qui lui est dévoilé par l'action souveraine du Saint-Esprit venu habiter en chacun de ceux qui sont nés de nouveau.

Jésus nous dit : « Je vous dis tout cela pendant que je suis encore avec vous. Mais le Défenseur, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit moi-même » (Jean 14 : 25 et 26).
Etre informé est une bonne chose. Le vivre est une meilleure chose. Cette vie promise par Dieu est accessible aux volontaires, et non aux passifs.

Jésus fait de ses disciples « un peuple de volontaires.». Il fait de ses disciples une « Eglise » de rois de la terre. Il en est la « pierre angulaire », le Souverain par excellence. Lui seul règne sur Son Eglise qui prend possession de la vie promise par Dieu.

Le disciple Pierre a eu la révélation que Jésus est le « Messie, le Fils du Dieu vivant ». Or, c'est Dieu, notre Père céleste, qui lui dévoile la véritable identité de Jésus, sa nature, sa mission. (Matthieu 16 : 16 à 18). Aujourd'hui, comme hier, à nous (vous) aussi qui avons cru, il nous révèle l'identité de Jésus, le Seigneur des seigneurs en vue de nous intégrer dans le corps glorieux de Christ.
Et à cela, Jésus lui fait une déclaration importante : « Et moi, je le déclare : « Tu es Pierre, et sur cette pierre, j’édifierai mon Eglise, contre laquelle la mort elle-même ne pourra rien ». Par cette promesse, Jésus intègre la première pierre à son édifice, à sa construction destinée à s’élever en union avec lui dans sa gloire ; cet édifice forme « un peuple de rois » où Dieu habite par l’Esprit (Ephésiens 2 : 19 à 22), un peuple contre qui la mort elle-même ne peut rien. (Il devrait pratiquement en être ainsi dans notre union avec Jésus-Christ).
Or, beaucoup de malades, de douleurs sont dans les membres au sein des assemblées qui se réunissent « au nom de Jésus », beaucoup de pauvreté, de démunis, d’échecs. Et la crainte, la fatalité s’emparent de beaucoup de cœurs. C’est ici une évaluation du temps présent, n’ayant en aucune manière pour objectif de porter un jugement contre qui que ce soit. Cette évaluation n’a d’intérêt que si nous voulons bien reconsidérer nos voies, face à des réalités persistantes qui dévaluent, affaiblissent l’œuvre du corps de Christ. A la lecture de ce que le Père nous dévoile, faisons l’évaluation de notre union avec Jésus-Christ ; de notre position en lui pour servir dans la plénitude de sa gloire du ciel sur la terre. Ce qui vient du ciel est glorieux ! Jésus en a fait la parfaite démonstration à ses disciples. Ces derniers ont bien continué son œuvre, jusqu’à ce que des compromis prennent place çà et là…

Or, des volontaires ont suivi l’œuvre du Saint-Esprit pour nous transmettre ce même Esprit de foi. Le réveil des volontaires ne s’est jamais éteint dans leur vie. Ces volontaires ne dépendent pas des circonstances. Ils saisissent chaque jour la vie promise par Dieu, une vie accessible dans l’union avec Christ.

Persévérons donc maintenant et nous verrons de nos yeux la gloire de Jésus, avec qui nous siégeons par le moyen de la foi.
La foi est, et restera une action qui se renouvelle chaque jour.

Les volontaires sont de ceux qui s’emparent des promesses de Dieu. Ils raniment chaque jour ce feu de l’amour de Dieu qu’ils ont reçu à la nouvelle naissance. Ils ne s’embarrassent pas des affaires de ce monde, ni des discours religieux. Ils vivent dans la grâce de Dieu car ils savent que sur la croix, Jésus est allé prendre leur place.

Si les volontaires connaissent les épreuves, ils savent puiser quotidiennement leur force dans leur union avec Christ ; c’est avec lui que chacun règne en vainqueur !

Le volontaire marche en vainqueur, il  fait le don de soi par une vie pratique au service du Corps de Christ et de ceux qui sont appelés à y être intégrés.
Le corps de Christ est destiné à être ce corps glorieux sur la terre. Il est formé par le peuple que Jésus édifie de gloire en gloire. C’est un corps réveillé, délié de tous ses préjugés, de ses à-prioris. Ce corps est vainqueur ! Christ en est le chef ! Et l’unique chef !

Cependant, nous ne voyons pas encore, en ce qui concerne le monde francophone, ce corps réveillé tel qu’il devrait l’être. Il y a bien des sursauts de vie. Mais en évaluant les choses, il faut se rendre à l’évidence que la vie promise par Dieu y est assez restreinte.

Le Saint-Esprit agit et veut agir plus pour nous faire aller plus loin dans les profondeurs de la Gloire de Christ. Il le fait avec les volontaires qui, comme Josué et Caleb, voient au-delà des géants d’Anak, la vie promise par Dieu. C’est avec notre consentement que l’œuvre du Corps de Christ est amenée à la lumière, pour le faire réfléchir sur la terre. Le monde attend la révélation des fils de Dieu dans la gloire. Ces fils sont des volontaires, ceux-là qui obéissent à la volonté de Dieu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire