Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

vendredi 6 septembre 2013

Lettre ouverte

Chers frères et sœurs en Jésus,

C’est avec joie que je vous écris ces quelques lignes. Cela fait maintenant quelques années que nous recevons le magazine de Vie Comblée dans lequel a un moment donné, j’ai pu mettre mon grain de sel, à savoir la correction de certains articles du pasteur Yves Gravet. J’ai toujours aimé y découvrir la diversité des ministères.
Depuis notre rencontre avec les pasteurs Yves et Michelle Gravet, nous avons, avec ma famille pu voir de près leur amour pour les autres, leur service, leur travail pastoral, leur assiduité dans les prières pour chacun des partenaires ainsi que pour les demandes de prières qui leur sont adressées.
J’ai souvent vu notre Seigneur Jésus-Christ à l’œuvre au milieu d’eux. Même éloignés par des kilomètres, le Saint-Esprit agit quand nous nous laissons exhorter et que nous nous approchons chaque jour davantage du Seigneur.
16  Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir.
17  Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte ; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage.

J’espère que par ces quelques mots, je vous fait envie de devenir un de leurs partenaires par vos prières pour eux et l’œuvre, par vos dons afin que Vie Comblée puisse continuer son travail d’encouragement pour les églises ou œuvres en France ou les autres pays francophones.
Les pasteurs Yves et Michelle Gravet ne vivant que par les dons, soyons à l’écoute du Saint-Esprit et ouvrons tout grand les oreilles de notre cœur pour ensuite obéir rapidement en faisant ce que nous entendons, que ce soit par nos prières, nos offrandes ou dons ou ce que notre cœur nous appelle à faire pour que  l’œuvre ne s’arrête pas avant d’avoir accompli ce qu’elle a à faire.
 Alors je dis « Longue vie à vie Comblée », œuvre venant à coup sûr de notre Seigneur Jésus et n’oublions pas le soutien tel que le Seigneur Jésus-Christ nous le demande.

Mireille GANGLOFF