Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

samedi 2 avril 2016

ROSÉE DU CIEL


Révérend Francis Michel MBADINGA
BETHANIE
LIBREVILLE
GABON


« Notre destinée et celle des nations se jouent à l’Église sanctuaire de la présence divine ».
« L'Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d'Égypte: Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l'année » (Exode ;12 :1-2).
Nous sommes aujourd’hui le 01 avril, ce mois exceptionnel inauguré dans quelques jours le mois de Nissan qui dans le calendrier hébraïque est le premier mois de l’année la période dans le cours de l’histoire, le peuple d’Israël est sortie de la servitude.
Il ne fait aucun doute que nous avons au cours de cette période de temps le privilège de sortir de toutes les situations d’oppression, de maladie, de pauvreté, de confusion, d’anarchie, d’ignorance, d’aveuglement ou de sécheresse spirituel.
Les juifs célèbrent le nouvel an en septembre au cours d’une célébration appelé Rosh-a-Shana littéralement tête de l’année. Mais dans le calendrier biblique et hébraïque le premier mois n’est pas un nouvel an mais bien symbole de délivrance, de renouvellement, de restauration, d’accomplissement.
L’atmosphère du mois de Nissan se prête à ce type d’expérience spirituelle. C’est le temps de l’éveil ou du réveil pour ceux qui se sont endormis. La vie sur terre n’est pas une partie de plaisir c’est le champ de bataille de la réalisation de notre destinée.
Tout ce que nous voulons obtenir se doit préalablement planté y compris spirituellement. C’est pourquoi il est écrit : « C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles » (Hébreux ;11 :3).
Rien de ce qui est visible n’a été fait de choses visibles. Tout ce que nous vivons et expérimentons à pour source le monde spirituel les sphères du surnaturelles du monde invisible qui est pourtant bien réel.
C’est ce qui a fait dire au grand Rabbin et Apôtre Paul que : «Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. » (2Corinthiens ;4 :18-19).
Nous ne pouvons donc pas justifier notre paresse par des alibi inacceptables, nous sommes le fruit des pensées que nous entretenons, paroles que nous disons, des actions que nous posons. Les circonstances par lesquelles nous passons, pénibles soient telles ne sont pas des prétextes pour justifier notre incapacité à nous réaliser et à accomplir notre destinée.
En parlant de destinée permettez-moi de partager le texte biblique qui suit : «L'iniquité d'Éphraïm est gardée, Son péché est mis en réserve. Les douleurs de celle qui enfante viendront pour lui; C'est un enfant peu sage, Qui, au terme voulu, ne sort pas du sein maternel » (Osée ;13 :12-13).
La version parole vivante va jusqu’à transcrire que : «Éphraïm est un enfant qui manque de sagesse, il refuse de sortir du ventre de sa mère ».
Un enfant à terme dans le ventre de sa mère c’est naturellement qu’il doit composé avec elle pour se retourner et positionner sa tête vers le canal qui lui permettra de venir au monde,
Beaucoup de chrétiens au-delà des principes qu’ils proclament croire, des vérités et des promesses bibliques qu’ils ânonnent à longueur de journée, des préceptes bibliques dont ils usent dans leurs prières et vie de tous les jours sont enfermés dans le ventre de leur destinée.
Ils savent des choses au sujets de faits qui les concernent, ils sont instruits et enseignés du fait d’avoir accès à la révélation de la promesse de Dieu qui donne de l’intelligence aux simples, ils sont de manière régulière conditionnés, boisés, encouragés mais ne parviennent pas à vivre leur destinée, à voir se matérialiser en leur faveur les dures de Dieu.
Une des raisons principales de cet état de fait c’est l’incapacité de s’élever au-dessus des réalités quotidiennes de leur vie, des situations de servitudes auxquelles ils se sont accoutumées, de la dépendance à l’égard de pseudo prophètes, pasteurs et docteurs à qui ils ont légués la responsabilité de faire en leur lieu et place les choses qui sont très de leurs propres responsabilités.
Combien sont en position de siège dans le ventre de leur destinée ? Combien sont liés par les cordons ombilicaux d’héritages héréditaires faits de malédiction, de sorcellerie et d’envoûtement de toutes sortes.
Combien sont victimes de leur propre paresse, négligence, aveuglement, enfantillages et distraction au point où, ils ne composent pas avec le réceptacle de leur âme à l’intérieur duquel sont inscrits le nombre exacte des jours de leur vie avant qu’aucun d’eux n’exista et la formidable destinée à laquelle Dieu a œuvré en leur faveur ?
Le mois de Nissan est une période de temps favorable ou nous avons l’opportunité d’œuvrer spirituellement en faveur de nos vie pour sortir définitivement de toutes les formes de servitudes. L’atmosphère s’y prête, et tout au long de ce mois chaque matin, je me ferais un plaisir de partager quelques petites pépites d’or de la rosée du ciel.
Je serais à votre disposition pour toutes les questions et interrogations qui pourront germer de votre cœur pour éclairer un peu plus les yeux de votre cœur que je souhaite vivement voir illuminer en cette période d’avril qui inaugure le mois de Nissan.
J’ai donc choisi de partager tout au long de ce mois la thématique suivante pour vous y aider : « NOTRE DESTINÉE ET CELLE DES NATIONS SE JOUENT À L’ÉGLISE SANCTUAIRE DE LA PRÉSENCE DIVINE ».


Révérend Francis Michel MBADINGA
Directeur International de BETHANIE - GABON

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire