Association Vie Comblée

Association Vie Comblée

samedi 25 novembre 2017

Notre pain quotidien


Aujourd’hui, comment voyons-nous notre   Seigneur   Jésus-Christ ?

À quel niveau est notre relation avec Lui ?

N’est-Il   pas   notre   Roi   de   gloire ?

N’a-t’Il pas fait, en tant que Souverain Sacrificateur, de nous un Royaume de sacrificateurs ?

Autrement   dit   des   rois ?

N’est-Il   pas   ainsi le Roi des rois ? (Apocalypse 1.5-6)

N’avons-nous pas, désormais, une libre entrée dans le Sanctuaire en Sa présence   vivante   et   glorieuse ?

Ne fait-Il pas de nous des pierres vivantes, ajoutées à son édifice qui n’est pas fait de la main de l’homme, mais dont Il est l’Architecte et Pierre Angulaire ?

Oui ! À quel niveau de foi est notre fusion avec notre Seigneur Jésus-Christ ?

De quel Pain nous nourrissons-nous aujourd’hui ?

Pourquoi limiterions-nous notre foi à du pain et du vin aujourd’hui ?

Ne nous enseigne-Il pas de la nature du Pain quotidien que nous avons à nous  nourrir aujourd’hui ?

Dieu nous offre-t’Il pas de venir à nous pour partager La Cène de gloire ? (Apocalypse 3.20)

«Là-dessus, les Juifs se mirent à discuter vivement entre eux, disant: «Comment peut-il nous donner son corps à manger?» Jésus leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas le corps du Fils de l'homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes. Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai le dernier jour. En effet, mon corps est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment une boisson. Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. Tout comme le Père qui est vivant m'a envoyé et que je vis grâce au Père, ainsi celui qui me mange vivra grâce à moi. Voilà comment est le pain descendu du ciel. Il n'est pas comme [la manne que vos] ancêtres ont mangée; eux sont morts, mais celui qui mange de ce pain vivra éternellement.» Jésus dit ces paroles alors qu'il enseignait dans une synagogue, à Capernaüm. Après l'avoir entendu, beaucoup de ses disciples dirent: «Cette parole est dure. Qui peut l'écouter?» Jésus savait en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet. Il leur dit: «Cela vous scandalise? Si vous voyiez le Fils de l'homme monter là où il était auparavant! C'est l'Esprit qui fait vivre, l’homme n’arrive à rien. Les paroles que je vous dis sont Esprit et vie, mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient pas.» En effet, Jésus savait dès le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le trahirait. Il ajouta: «Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi à moins que cela ne lui soit donné par mon Père.» Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se retirèrent et arrêtèrent de marcher avec   lui
Jean 6:52-66- S21 -  http://bible.com/152/jhn.6.52-66.s21

Oui ! L’Epouse, que nous sommes censés être, doit-elle se préparer et s’empresser d’aller à la rencontre de l’Epoux, Jésus-Christ, Corps Glorifié désormais ?

Lisons ce que l’apôtre Paul écrit aux Ephesiens :
«Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l'Eglise. Il s'est donné lui-même pour elle afin de la conduire à la sainteté après l'avoir purifiée et lavée par l'eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. En effet, jamais personne n'a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l'Eglise parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa chair et de ses os]. C 'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, s'attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un. Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise.»
Ephésiens    5:25-32    S21   http://bible.com/152/eph.5.25-32.s21

Voulons-nous entendre ce que le Saint-Esprit nous fait entendre depuis plus de 2000   ans ?

Voudrions-nous mépriser une telle réalité relationnelle avec l’Epoux, tandis qu’Il nous offre de nous nourrir de   Son   Corps   glorifié ?

Car nous sommes membres de Son Corps, avec lequel nous sommes censés  ne faire qu’UN ?

«L'Eternel Dieu dit: «Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je lui ferai une aide   qui   soit   son   vis-à-vis.»»
Genèse    2:18    S21   http://bible.com/152/gen.2.18.s21

L’Epouse n’est-elle pas pour son Époux une aide semblable à Lui,, qui soit   son  devant ?

Acceptons de repenser la nature de notre relation d’amour avec notre Seigneur  Jésus-Christ ?

Aujourd’hui, le Saint-Esprit nous offre d’effectuer une mise à jour en conséquence des événements qui s’élèvent   au   sein   des   nations.

En   entendons-nous   les   bruits ?

L’Epoux est dans l’attente de son aide semblable pour achever l’ouvrage de Dieu.

Membre   de   Son   Corps   Glorifié. 
Yves   Gravet
    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire